Cool maman soloOOOO….

Cool maman soloOOOO….
Il était une fois, dans l'ouest

Il était une fois, dans l’ouest

Non ce n’est pas le titre d’une chanson pourrie que j’aurai balancé sur Youtube, un soir de pleine lune. Seulement quelques pistes pour arrêter de ruminer, se dévaloriser ou perdre le moral face aux difficultés de la monoparentalité. 

 

  • Et si on oubliait le ménage ?

En m’occupant,  sans penser à rien de précis, il devenait juste mon temps privilégié de rumination. Frotter, nettoyer tournait à l’obsession , sans m’apporter la moindre satisfaction. Si la baignoire brillait  j’étais au final bien raplapla d’avoir frotté comme une bête. J’ai fini par comprendre que je me polluais l’existence en m’acharnant à briquer surtout mes problèmes :  mon ex, les factures, mon chef, les flics, la loi…

Bref, le ménage, c’est comme les bonnes choses, il faudrait savoir en user sans trop en abuser !

 

  • Les amis : on les préfère cool et un peu  bordéliques

Je vis dans un coin très conservateur, donc, mon peu d’intérêt pour les choses domestiques font que je ne peux laisser tout le monde visiter mon petit chez moi. Délicat d’accueillir certains parents d’élèves qui risquent de tourner de l’œil devant les traces des petites mimines sur l’antique peinture blanche de mon salon. Mais je l’ai rencontré la maman solo cool et drôle qui a le même bazar  à la maison. Du coup, elle peut venir quand elle veut,  car si une culotte de ma fille traîne sur le canapé, ce n’est pas la fin d’une amitié, c’est juste l’occasion d’en rire un peu.

 

  • Opter pour la cool mum attitude

Fierté oblige, j’ai choisi de rester digne devant ma fille, même dans les galères ! A assommer cette petite tête de directives et de règlements, elle devenait de plus en plus têtue et maline et se jouait souvent de mon autorité de mère surmenée. Pire, s’époumoner et s’égosiller ne servait à rien devant elle,  sinon à me rendre TRES antipathique comme mère, voir même moche et lugubre. On ne peut pas poursuivre un enfant vainement dans tout l’appartement en étant rouge, échevelée, dans son survêt troué aux fesses, sans en payer le prix pour sa dignité !

Donc, j’ai décidé d’être cool. Quand Bibiche m’énerve, je vais faire un tour et la laisse faire sa life: coucher ses nounours dans les chaussettes, me faire des couettes et des bracelets en élastiques, exprimer sa créativité dans la salle de bains… Tout ça à son rythme, car il faut bien  arriver à se synchroniser avec ceux que l’on aime !

 

  • Enfin, je danse et je drague aussi des fois

Bon pas trop devant ma fille, car si je me remue le postérieur sur Black M,  je me fais recadrer vite fait : « maman le rap, c’est pas pour les personnes âgées !!!! »

Quant à draguer, pas sous les yeux de la demoiselle, car comme disait une célèbre pub pour bonbon autrefois : « Je m’appelle encore  MichOcO, et je suis sa créature… »

« Bon, et qu’est-ce qu’il me restera quand tu seras grande, ma belle ?  : «  Ben je t’apporterai mes enfants et on t’appellera la bonne vieille !!! »  Réponse réjouissante, qui donne envie d’être parent, hein ? C’est bizarre, l’avenir me fait un  peu flipper tout à coup. J’ai dû lire trop d’histoires à ma progéniture pour la bercer le soir. A moins qu’il ne faille un peu revoir à la baisse la cool Maman Michoco Attitude.

 

Pour ceux et celles qui ne l’auraient pas connu , découvrez “Je m’appelle Michoco, et je suis sa créature ” … un grand moment de culture sur http:// Solomamanstories.com.

 

 

 

 

 

 

 

Vous aimez ? Faites tourner sur les réseaux !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *