Mes amis les flics machos

Mes amis les flics machos

Non ce n’est pas un article anti-policier, mais plutôt un article contre le machisme primaire qui a la vie dure. Je me réjouis aujourd’hui de l’arrivée en force des femmes dans nos représentants de la loi. Elle peut certainement faire beaucoup pour faire évoluer leur regard sur les mamans solos.Arc_en_Ciel

Car, pour ce que j’en ai parfois constaté, ce regard souvent réducteur et pas franchement bienveillant me faisait un peu pensé au personnage de Gérard Jugnot, dans ses pires comédies.  Les force de l’ordre ne sont pas formées pour se retrouver prises à partie dans les conflits parentaux, et il faut espérer qu’elles le soient à l’avenir, tant ces situations sont pour elles fréquentes. Beaucoup font de leur mieux, il faut le reconnaître et leur rendre hommage.  Mais le bon vieux flic macho existe encore, et malheur à celle qui le croise….

 Car, au coeur du conflit, l’homme sera toujours pour lui  :
  • Une victime. Pourquoi ? Parce qu’il a un cœur, voyons ! Les femmes, elles,  n’en ont pas. Depuis qu’Eve a croqué la pomme, c’est bien connu.

  • Un homme pleure, ou plutôt pleurniche et chouine : et il trouve ça beau, notre ami flic macho. Les femmes elles, ne font qu’apitoyer avec leurs larmes : ce sont des tricheuses, manipulatrices, irréductibles menteuses.

  • Un homme ça aime toujours ses enfants : même quand il leur réserve 15 euros de pension alimentaire, les soirs de pleine lune: c’est normal, ce sont ses enfants, entendez bien, c’est A LUI !

  • On empêche toujours un homme de voir ses enfants : même si ces enfants, ils n’en a cure, les fait garder par la voisine et s’en sert comme d’un aiguillon pour rendre la mère folle. Là encore, c’est ses gosses, il les AIME bon sang !

La même situation, vue par notre flic macho, mais en ce qui concerne la mère :
  • Encore une qui vient pleurer sur un mec… quelle paumée… l ‘a bien cherché ….

  • C’est un étranger ? Quoi ????  Bien fait pour elle ! Qu’est-ce qu’elles ont toutes à aller chercher ces mecs-là…  (alors que chez nous,  on sait préférer la Play station aux nanas et puis basta !)

  • Oh la la ! Les pauvres gosses, avec une folle de mère comme ça,  on ferait mieux de les placer…

  • En plus, elle se défend, hein, elle tient tête ? C’est une folle, elle doit être soignée :  depuis qu’on leur a donné le droit de vote, elles n’ont pas fini de nous les briser.

  • Monsieur ne paie pas de pension alimentaire ? C’est pas de sa faute, c’est sûr… pourquoi on lui en veut comme ça ? Tiens, d’ailleurs, ces gosses-là, c’est-y bien les siens ?

Je pourrai grossir davantage le trait et parodier cet article en racontant l’histoire du flic macho, devenu tellement pote et solidaire d’un père escroc,  qu’ils partirent tous deux noyer leurs déboires conjugaux dans la bière… mais ceci ne serait pas très sérieux.

D’ailleurs, je suis plus optimiste. Le flic doué de quotient émotionnel et enfin, ami des femmes, arrive. Petit à petit, on en rencontre… si, si, Mesdames, je l’ai remarqué : c’était la dernière fois que j’en ai embêté un.

Vous aimez ? Faites tourner sur les réseaux !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *